Boris Molinier 5386Boris Molinier 5386
©Boris Molinier 5386

Pastoralisme et agriculture

Plongez dans l’univers de nos éleveurs et paysants, explorez leur rôle essentiel dans la préservation de nos paysages alpins, et apprenez comment leur passion se traduit en produits de qualité qui régalent nos sens et racontent une histoire ancestrale.

Une gestion de l’eau exemplaire

La bonne gestion de la ressource en eau est un enjeu majeur à Saint-Gervais Mont-Blanc entre changement climatique, production d’énergie ou encore alimentation locale…

En montagne, et particulièrement à Saint-Gervais, l’environnement a une incidence directe sur la gestion de l’eau, peu visibles, car bien intégrées, des infrastructures d’irrigations assurent l’approvisionnement en eau quelles que soient les spécificités du terrain.

Secteur Prarion

En rive droite, l’eau est issue de Bionnassay, à 1400 m d’altitude. Celle-ci est captée puis poussée par des pompes jusqu’au col de Voza à 1600 m, où se situe un réservoir de 200 000 litres qui alimente les habitants à l’année et les alpages de Prarion ainsi que Bellevue en plus en été.

Secteur Mont d’Arbois

90 % des alpages sont communaux et tous disposent de sources pour leur approvisionnement. La zone comprend 3 retenues collinaires. Les trois retenues constituent à l’année un approvisionnement en eau suffisant : il n’y a pas de projet de nouvelle retenue. Ce constat suppose tout de même une vraie gestion de la ressource durant l’hiver : les dameuses sont toutes équipées de gps pour mesurer la hauteur du manteau neigeux et ajuster la production de neige de culture. Au fil du temps, celle-ci fond et rejoint le milieu naturel, l’eau n’étant pas réellement « consommée » mais temporairement « prélevée ».

Secteur Truc

En rive droite du torrent, une citerne de 200 000 litres stockait jusqu’au printemps l’eau issue de la source située 50 m au-dessus de l’alpage. Au printemps 2021, le GAEC du Vivier a demandé à la commune d’accroître l’approvisionnement en eau pour cet alpage communal qui accueille des vaches laitières, traites à l’alpage.

Les alpages une ressource nécéssaire

Saint-Gervais Mont-Blanc met un point d’honneur à conforter l’agriculture de montagne en redynamisant l’activité pastorale et la vie dans les alpages. En accompagnant de jeunes agriculteurs dans leur démarche d’installation laitière en montagne, tout en menant une politique de rachat des terres agricoles locales, la commune de Saint-Gervais investit dans les alpages afin de préserver cette ressource unique et fragile, qui profite certes aux agriculteurs et à l’économie locale, mais aussi à la faune, au tourisme et à l’environnement.

La présence du loup  un sujet complexe

C’est un fait, le loup est de retour et sa présence a un impact lourd sur l’espace naturel, le pastoralisme et le tourisme. Le retour avéré du grand prédateur met déjà en péril un pan entier de l’activité agropastorale de la Commune, faisant fuir ou renoncer les éleveurs ovins. Les effets immédiats sont néfastes pour le développement de l’agriculture à Saint-Gervais, mais pires sont les conséquences à moyen terme sur l’aménagement de la montagne et la pérennité des alpages, car s’ils ne sont plus exploités, ils deviendront des friches et personne n’ira débroussailler à la place des moutons et des grands herbivores : la forêt prendra le dessus, empêchant de fait l’installation de nouveaux éleveurs.

L’enfrichement des alpages sera un frein au développement touristique et rendra inexploitables certaines zones du domaine skiable. Face à cette problématique, la ville de Saint-Gervais se mobilise fortement pour accompagner le pastoralisme sur son territoire. Une des réponses au retour du loup : la présence de chiens de protection parmi les troupeaux. Ces chiens, souvent des patous, peuvent poser quelques difficultés à ceux qui fréquentent la montagne. Afin d’améliorer la cohabitation entre les activités des éleveurs et les pratiques de plein-air, quelques consignes
sont à respecter à l’approche d’un troupeau.

Des investissements pour pérenniser l’activité

Chaque année, la ville de Saint-Gervais organise en fin de saison estivale la traditionnelle « tournée des alpages » pour aller à la rencontre des agriculteurs et pouvoir échanger avec eux sur le terrain. Cette visite est l’occasion pour la commune de s’adapter aux projets des agriculteurs et ainsi investir dans les alpages façon intelligente. De nombreux équipements au service des alpagistes voient ainsi le jour, voici quelques exemples :

  • Réhabilitation de l’alpage de Joux.
  • Rénovation de l’alpage de la Pierre du Déjeuner.
  • Construction de la cabane de berger de l’Are.
  • Financement de l’abri de traite sur l’alpage de Miage.
Fermer