logo Saint Gervais
Accueil > TOURISME > Discover Saint-Gervais > Mont-Blanc

Le Mont Blanc

There are no translations available.

Campagne de mesure 2009 : le Mont-Blanc culmine à 4810,45 mètres d'altitude

Mont_Blanc_-_Grard_Jayol
En partenariat avec le Conseil Général de Haute-Savoie, la Chambre des géomètres experts et la candidature d'Annecy au Jeux Olympiques, une opération de mesure du Mont-Blanc a été réalisée le 13 septembre 2009. Le résultat a été annoncé officiellement le 5 novembre 2009 : il va falloir réviser les manuels de géographie de 45 centimètres par rapport aux mesures de 2007, car le sommet du Mont-Blanc culmine désormais à 4810,45m. Cette nouvelle altitude a été déterminée par des géomètres, à l'aide d'un GPS garantissant une précision centimétrique des résultats, et validée par l'Institut Géographique National.

Bien sûr, ces mesures sont plus précises que celles pratiquées à l'époque par Horace Bénédicte de Saussure en 1787, mais il n'était pas loin du compte, ayant trouvé alors une altitude du Mont-Blanc très proche de la réalité : 4775 mètres.

Depuis 2001, cinq séries de mesures ont été réalisées. Lors de la première, le Mont-Blanc culminait à 4810,40 mètres : il y a donc peu d'évolution de l'altitude du Mont-Blanc en elle-même.

D'autres observations ont pu être réalisées à cette occasion. Les géomètres ont étudié la calotte glaciaire, découvrant que le volume de neige au-dessus de 4 800 m avait diminué par rapport à 2007, passant de 24 062 m3 à 21 626 m3 en 2009. Ils ont également observé un déplacement horizontal record de la crête qui s'est déplacée de 26 mètres vers l'Italie, le sommet du Mont Blanc continuant néanmoins à être situé en France sur la commune de Saint-Gervais.

Ces mesures révèlent une certaine météorologie, mais il est impossible de relier ces évolutions au réchauffement climatique.